La Faîtière des Caisses Locales de Crédit Agricole Mutuel (FECECAM-BENIN) est la plus grande institution de microfinance qu’on retrouve partout au Bénin. Avec plus d’un million de membres, elle offre des services financiers et non financiers à la population rurale et urbaine pour améliorer leurs conditions de vie afi n de les sortir de la précarité économique et sociale. Pendant quarante ans d’existence, elle a travaillé pour repousser la barrière de l’exclusion financière et par conséquent de l’exclusion sociale malgré les différents chocs internes et externes face auxquels elle a fait montre d’une forte résistance.Dans sa stratégie d’intervention, elle a placé au cœur de ses activités commerciales le financement agricole et rural. Cette position sur le marché de la microfi nance lui a valu la confi ance d’importants partenaires techniques et financiers tels que KFW et le Fonds National de la Microfi nance(FNM) avec d’importants fonds dédiés à l’Agriculture afi n de l’aider à impacter le plus grand nombre possible d’agriculteurs. Aujourd’hui, la force et la principale ressource de financement de la FECECAM est l’épargne qui représente plus de 66% de son passif au 31 Octobre 2017. Mais si en bon observateur, nous faisons la veille concurrentielle et nous suivons bien le marché qui est en pleine mutation technologique, nous devons nous poser la question de savoir si cette force que constitue l’épargne collectée pendant 40 ans de labeur et d’investiture n’est pas menacée par l’émergence de la Finance Numérique ? Notre opinion sur cette problématique est que aujourd’hui la FINANCE DIGITALE se présente à la FECECAM comme un défi majeur, un passage obligé qui exige la mobilisation consciente de tous ses acteurs(Elus, techniciens).Ne pas digitaliser ses services et pouvoir servir les clients partout où ils sont, tous les jours et 24heures /24 heures, serait une grosse erreur et un risque majeur de perte de position sur le marché avec toutes ses conséquences sur la situation fi nancière de l’institution C’est pour cette raison que nous sollicitons un éveil de conscience et une mobilisation autour des changements technologiques qui sont en perspective.

 

Télécharger le magazine

Facebook

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here